10.04.2017 Orvet 

Au pied du tas de compost, en lisière de forêt, dans l'herbe haute du verger, sous une pierre ou sous une tôle, vous avez probablement déjà rencontré un orvet aussi appelé serpent de verre (Anguis fragilis)Ce n'est pas un serpent mais un lézard apode. A l'instar des autres lézards et comme son nom scientifique l'indique, sa queue peut se détacher si un prédateur le saisit par exemple. Les scientifiques parlent d'autotomie et étudient les gènes responsables de la repousse de cette partie de son corps pour pouvoir un jour réparer des lésions de la colonne vertébrale.

 

Sa taille est comprise entre 30 et 40 cm, exceptionnellement 50. Les couleurs qu'il arbore s'apparentent à certains métaux (plomb ou cuivre) et lui permettent d'être des plus discrets dans son environnement de terre, de feuilles mortes et de pierres.

 

Il hiverne, souvent en groupe, dans le sol ou dans des galeries de rongeurs. Au printemps, saison de reproduction, peut-être assisterez-vous à un combat entre deux mâles ! La femelle est ovovivipare : le développement des oeufs a lieu dans son corps. 6 à 20 jeunes naissent durant l'été au mois d'août ou de septembre. Ils mesurent déjà entre 6 et 10 cm de long !

 

Cet animal serpentiforme vous effraie ? Il n'y a aucune raison valable : il ne mord jamais et surtout c'est un précieux auxiliaire du jardin : à son menu sont inscrits des limaces, des petits escargots, des insectes, des vers, des cloportes, des araignées... Bien que non menacée, cette espèce est strictement protégée.

Agenda

Assemblée générale

Dim 21 janvier 2018

Notre calendrier 2017 est en ligne !

Pour le voir, je clique !

Nouveautés

Rubrique nature :

le serpent de verre