Plaidoyer pour le bois mort

Paradoxalement, les arbres morts sont des milieux plein de vie.

 

Dans nos vergers, nombre de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et d'amphibiens utilisent le bois mort. De nombreux champignons et invertébrés (plusieurs milliers d'espèces) se succèdent au fur et à mesure de la décomposition du bois. Ce micro-écosystème permet le recyclage de la matière et la fertilisation du sol du verger, grâce au travail des saproxylophages. Observez tous ces êtres vivants, mangeurs de bois pourri : leur beauté et leur diversité sont surprenantes !

Comment agir pour maintenir cette biodiversité au sein de nos vergers ?



- Disposez des bûches ou des tas de branches et laissez ce bois mort se décomposer naturellement. Ceci permettra à de nombreux êtres vivants de s'alimenter, de s'abriter, de se reproduire. (Ex : la larve de cérambycidé ci-contre).

- Conservez les vieux arbres même morts, les troncs creux, les vieilles souches : leurs fissures ou cavités abritent de nombreux animaux qui contribuent à la lutte biologique contre les parasites fruitiers. De plus, un arbre creux n'est pas forcément mort ! Certains peuvent encore donner des fruits ! Dans ce cas, le bois pourri au centre de l'arbre a été grignoté, et le bois vivant, où circule la sève à la périphérie du tronc, est encore sain. Si vous devez absolument couper un vieil arbre (pour des raisons de sécurité par exemple), laissez la vieille souche en place.

- Apportez du bois fragmenté au pied des arbres fruitiers, cela attire aussi de nombreux auxiliaires.

Agenda

Balade - visite de la ferme Huchot - sanglier à la broche

Dimanche 2 juin 2019 sur inscription

Bourse aux plantes à Woerth

Dimanche 28 avril

de 9h00 à 17h00

Nouveautés

Rubrique nature :

le serpent de verre