01.07.2012 La transhumance

 

Frumholtz : les dizaines de ruches d'un professionnel -lorrain- à l'ombre des châtaigniers -alsaciens- en fleurs. A l'instar des éleveurs de bovins en montagne, les apiculteurs réalisent une transhumance et déplacent leur cheptel où la nourriture est abondante : sous les acacias, les châtaigniers, les sapins, dans les vergers ou dans certains champs cultivés : colza, lavande, trèfle...

Les corps de ruches sont surmontés d'une ou plusieurs hausses (sur la photo ci-dessus, il y en a 1 ou 2 par ruche) qui seront récoltées dès la fin de la floraison de manière à obtenir un miel monospécifique.

Agenda

AG au siège de la comcom

Vendredi 7 février à 18h00

Apprendre à tailler des arbres fruitiers

Samedi 22 février 14H00 à Froeschwiller

rdv à la mairie

Nouveautés

Rubrique nature :

le serpent de verre