15.08.2013 Apivar

Le varroa est aux abeilles ce que les tiques sont aux chiens : un acarien ectoparasite hématophage. Il absorbe l'hémolymphe des abeilles à différents stades, perturbe le développement larvaire et la métamorphose, cause des lésions qui s'infectent... C'est la plaie des apiculteurs : toutes les ruches en France métropolitaine sont touchées par ce varroa qui, comme nombre de nos biens de consommation, a été importé d'Asie !

 

Différents traitements existent, le plus utilisé par les apiculteurs étant l'Apivar. Le produit actif se trouve dans des lanières qu'on place au niveau du couvain après avoir récolté le miel d'été. On en met deux par ruche; les varroas tombent alors comme des mouches au fond de la ruche.

 

Il est conseillé de laisser ces lanières pendant deux bons mois, de les déplacer et de les gratter tous les 15 jours (les abeilles ayant la fâcheuse tendance de coller de la propolis dessus !)

Agenda

Marché du terroir et exposition de fruits

Dim 29 septembre 2019

Maison des associations à Hégeney

Nouveautés

Rubrique nature :

le serpent de verre